Lavoûte-Chilhac, Lundi 27 Septembre 2021,

Les déchets verts

09/09/2021
Les déchets verts

Brûler les déchets verts c'est interdit

 

Depuis 2013 les Règlements Sanitaires départementaux (article 84) interdisent le brûlage à l’air libre de tous les déchets ménagers et assimilés, ce qui comprend les déchets verts.

Les déchets verts sont constitués des végétaux (secs ou humides) de jardin ou de parc. Il s'agit :

  • de l'herbe après tonte de pelouse
  • des feuilles mortes
  • des résidus d'élagage
  • des résidus de taille de haies et arbustes
  • des résidus de débroussaillage

 

Outre les risques d’incendie qu’il génère, le brûlage des déchets verts est à l’origine de troubles de voisinage causés par les odeurs et fumées. Il contribue significativement à la dégradation de la qualité de l'air. Il nuit à l’environnement et à la santé.

 

Brûler des déchets verts, dégage des substances toxiques (particules fines principalement). Par exemple, brûler 50 kg de végétaux à l'air libre émet autant de particules fines que rouler pendant 14 000 km avec une voiture à essence.

La personne qui brûle des déchets verts à l'air libre peut être punie d'une amende de 450 €

 

Des solutions alternatives existent pour valoriser les déchets verts :

  • la tonte mulching : elle consiste à déposer l’herbe broyée directement sur la pelouse.
  • le compostage individuel : les déchets organiques tels que déchets de jardin, déchets de tontes, déchets alimentaires peuvent être compostés et fournir un engrais de bonne qualité.  Un broyage préalable nécessaire pour les végétaux de plus gros diamètre permet d’apporter de la matière ligneuse favorable à l’aération. Des composteurs individuels sont fournis par le SITCOM Issoire-Brioude.
  • le paillage : cette technique consiste à recouvrir les plantations et le sol de déchets organiques broyés pour le nourrir et le protéger. Il évite le développement des mauvaises herbes, crée une rétention d’humidité et fertilise le sol.
  • la collecte en déchetterie. Le niveau de particules qui pourraient être générées par le brûlage de végétaux est bien supérieur à celui du trajet. Les déchets sont ensuite valorisés.